Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Fly Immo, Agence immobilière BLAGNAC 31700

Nouveau sporting Village à Blagnac

Publiée le 16/11/2017

«C'est un rêve un peu fou que mon père avait fait en créant en 1999 route de Launaguet le Sporting Village, un complexe immobilier intégrant hôtel, restaurant, salles de réunion, piscine, tennis, salle de remise en forme» confie Mickaël Merz, 35 ans, directeur général de Sporting Groupe. Claude Merz, architecte et aussi joueur de Hand-Ball pro qui a fait les beaux jours du club toulousain avait eu le nez creux en mettant la main sur 7 ha route de Launaguet, une zone alors complètement délaissée. C'est là qu'allait se décliner ce complexe Sporting Village où l'ADN du sport prédomine : «c'est un facteur différenciant qui donne une image forte» souligne Mickaël, lui aussi ex-joueur pro au club de Toulouse. À ce jour, 639 logements y ont été produits en 7 tranches dont la dernière livrée en 2017 et 120 sont à venir livrables en 2018 et 2019 et le club Sporting Form n‘y compte pas moins de 2 200 adhérents.

«À Andromède nous avons été choisis car nous apportons quelque chose dans le secteur, de la vie» se réjouit Mickaël Merz. Le projet de 124 logements, (un projet à 30 M€ dont 5 pour les pieds d'immeuble), baptisé Sporting Overview, est adapté à Blagnac et à l'époque.

Des ambitions à Bordeaux

Sur une superficie inférieure à celle de Launaguet, 2 200 m² contre près de 6 000, il n'y aura pas d'hôtel, car la ville est déjà bien pourvue, mais toujours un restaurant, un espace de vente à emporter, un espace de co-working et des salles de séminaires. Pour les activités Fitness, la piscine couverte permettra les activités tel l'aquabike, l'aquagym et des activités comme le yoga ou le TRX feront leur apparition. Michaël en espère 2 500 adhérents à Sporting Form. «La progression pour la progression ne m'intéresse pas» affirme Mickaël Merz qui assure «vouloir apporter une nouvelle dimension dans la qualité d'usage». Quant à l'avenir de l'entreprise de 90 salariés au capital 100 % familial, il avoue plancher sur la duplication du concept Sporting Village à Bordeaux mais aussi ne pas s'interdire, à dix ans, d'associer les collaborateurs au capital. «Sport co» quand tu nous tiens !

 

Notre actualité